ALLAITER APRÈS UNE CÉSARIENNE



Allaiter quand on vient d’avoir une césarienne, c’est possible !

Disons tout de suite pour ne pas faire durer le suspense que :


– les antalgiques efficaces (le paracétamol N’EST PAS un antalgique efficace lorsqu’on vient d’avoir une césarienne) ne sont absolument pas contre-indiqués ;
– des difficultés de mise en route sont à prévoir. Cet article a donc pour but de vous informer afin que vous soyez préparée à cette éventualité.

Césarienne

Avant la césarienne

preg-woman
Le premier écueil que vous pouvez rencontrer dans les débuts de la relation d’allaitement est tout simplement le stress que l’on peut ressentir en cas d’imprévu.
Il faut toujours envisager qu’un accouchement a priori normal peut se terminer en césarienne. N’hésitez pas à aborder la question lors des séances de préparation à la naissance.
Renseignez-vous également sur les modalités de prise en charge dans la maternité où vous prévoyez d’accoucher : votre mari pourra-t-il être présent à vos côtés au bloc opératoire ? Combien de temps durera la séparation d’avec votre bébé ? Assurez-vous qu’aucun biberon ne lui sera donné pendant ce temps-là. Plus vous serez informés et moins vous aurez d’inquiétude si un imprévu survient.
Et n’ayez crainte ! Le fait de se renseigner sur la césarienne ne signifie pas que vous en aurez une.

En pratique

Dans l’idéal la séparation d’avec votre bébé ne devrait pas excéder 30 à 45 minutes, et vous devriez pouvoir le prendre en peau à peau dans la salle de réveil dès votre sortie du bloc opératoire. La première tétée se fait alors quasiment comme pour une naissance normale.
En général, le problème de la douleur ne se pose pas à ce moment-là, l’anesthésie étant encore efficace. C’est plutôt le manque de mobilité qui peut être gênant : demandez de l’aide aux personnels de la salle de réveil afin de bien positionner votre enfant.
Une fois l’anesthésie dissipée, c’est la douleur à la cicatrice qui peut limiter grandement votre mobilité. Bien-sûr des calmants vous seront administrés, mais la position assise dans le lit avec le bébé au sein qui pèse plus ou moins sur la cicatrice peut être particulièrement inconfortable. Il vaut mieux alors s’installer demi-assise avec le bébé posé très haut, au niveau des seins.
L’allaitement allongée sur le côté est également une possibilité si c’est plus confortable pour vous.
Enfin, il est important de savoir que la montée de lait est souvent retardée en cas de césarienne : elle survient au bout de 4 ou 5 jours au lieu des 3-4 jours après un accouchement normal. Pas d’inquiétude donc, et pas de biberon en attendant ! Mettre le bébé au sein souvent est toujours la meilleure solution pour favoriser la mise en route de la lactation.
246433_522380837776948_1364810777_n

En conclusion

allaiter
Malgré ces particularités, de nombreuses femmes parviennent à allaiter leur enfant après une césarienne.
Il faut garder à l’esprit que ces difficultés ne sont pas systématiques et ne surviennent heureusement pas toutes à chaque fois.
Une bonne dose de patience, une louche de persévérance et un zeste de soutien, voilà la recette qui vous mènera à n’en pas douter à la réussite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0f7f5fa7abe5c8c3b9a767f47362c6fc##