Le portage

L’association Voix Lactées organise mensuellement un atelier portage pour se sentir plus à l’aise avec les différentes techniques de nouages.
Pour en savoir plus, cliquez ici


Pourquoi porter son bébé contre soi ?

Chez un nouveau-né, le besoin de contact est aussi important pour lui que celui de se nourrir ou de dormir. Le petit humain est génétiquement fait pour être porté, s’agripper à l’adulte est pour lui la garantie de ne pas être laissé seul et donc de pouvoir survivre.

Un enfant porté peut découvrir son environnement en tout sécurité, tous ses sens sont stimulés, mais il a aussi la possibilité de se reposer quand il en ressent le besoin.

Le fait de porter son enfant permet de répondre au mieux à son besoin de contact corporel, de proximité et ainsi de renforcer son sentiment de sécurité et sa confiance en lui.

Le portage est un bon moyen pour concilier les besoins du tout-petit et ceux de ses parents ainsi que du reste de la famille.


Qu’est-ce que le portage physiologique ?

Porter son bébé de façon physiologique consiste à respecter la position naturelle qu’il prend dès sa naissance. Son dos reste bien arrondi, ses genoux sont remontés au moins à hauteur du bassin, voire du nombril. Dans cette position, l’enfant peut-être porté plusieurs heures par jour sans aucun risque pour son développement postural.

L’écharpe de portage permet de maintenir le dos du bébé sur toute sa surface et de répartir son poids sur l’ensemble du corps du porteur. De plus, en étant porté de façon physiologique, le petit porté conserve son reflexe d’agrippement et participe activement au portage. C’est pour ces raisons que l’on peut porter beaucoup plus longtemps « en écharpe » que dans un porte-bébé « traditionnel ».

L’écharpe ou le porte-bébé physiologique offrent un grand nombre de possibilités en termes de positions. Il existe différents nœuds qui permettent de porter les enfants de la naissance jusqu’à au moins 2 ou 3 ans, devant, sur la hanche ou dans le dos.


Chez le nouveau-né, il faut être vigilent à respecter l’écart naturel de son bassin. Tant que le bébé n’est pas capable de prendre ses pieds pour les mettre à sa bouche (signe de maturité de l’ouverture du bassin), il est important que ses genoux restent alignés à ses hanches.

Il est également déconseillé de porter son enfant en position dite « face au monde ». En effet le dos du bébé étant contre le ventre du porteur, il est impossible d’assurer un bon maintien de la colonne vertébrale en arrondissant son dos comme en position ventre à ventre. De plus, cette position est sur-stimulante et stressante pour le petit qui n’a pas de contact visuel avec le porteur et aucune possibilité de retrait en cas de peur, de fatigue… Pour répondre aux besoins de découverte du monde de l’enfant, il est donc possible de le porter sur la hanche ou dans le dos, ce qui lui offre le même champ de vision que celui du porteur tout en lui permettant de pouvoir se blottir s’il le souhaite.


Les écharpes de portage

Porter en écharpe nécessite un minimum d’apprentissage. Les guides fournis avec les écharpes ou les vidéos que l’on trouve sur Internet ne remplacent pas le contact avec une monitrice de portage.
Leur rôle est de rendre les parents autonomes quant à l’utilisation de l’écharpe et de voir avec eux les bases du portage physiologique et les règles de sécurité à respecter pour que porteur et porté puissent profiter au maximum des avantages et des bienfaits de l’écharpe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

abed721ad51ba520fb75f6a240cf3043<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<