Témoignages



Bonjour et bravo pour ce site ! 

J’ai eu 4 enfants que j’ai allaités entre 3 mois et un an selon mes dates de fin de congé mat’… Disponible tout le temps (je voyageais souvent), économique, toujours à la bonne température et tellement intense pour le lien d’amour… en plus j’ai pratiqué le massage bébé et le portage.
 Ils sont grands maintenant entre 16 et 24 ans, mais c’est un souvenir encore très proche et j’espère que mes filles allaiteront quand elles seront mamans. Ma mère allaitait ça m’a aidée … à ne pas me poser de questions !

PS : et ça n’empêche pas les câlins amoureux… ouf …

Isabelle H.


Salutation, 
nous avons participé à la réunion du 18/12/08.
 Quel bonheur de partager l’allaitement, le portage et la parentalité ! 
Dans la « petite » pièce, étaient réunis bébés, parents, futures mamans ainsi que nos hôtes. Que de moments « chaleureux » passés si rapidement ensemble pour se conclure par un petit goûter.
 Merci encore à toute l’équipe, son accueil, ses conseils et explications. À bientôt

Nicolas RENAULT & Mélanie JAUD


Bravo à vous toutes. J’ai participé à quelques réunions l’année passée avec mon bébé et cela était très agréable d’échanger avec d’autres mamans. 

Merci pour votre écoute et votre aide. À bientôt.

Laëtitia


Pourquoi allaiter ? Pour la relation privilégiée, pour la santé et surtout … pour le plaisir !!! Plaisir des premières tétées, tu cherches le sein comme un petit chat, tu t’agrippes.


Plaisir de la découverte de mon petit, de te voir satisfait, bienheureux, si simplement. Regards échangés, caresses, ta petite main toute chaude posée sur mon sein, et bientôt les premiers sourires après la tétée …
Puis les jours, les semaines passent, et tout devient simple, évident.


Plaisir d’une pause, collés l’un contre l’autre, dans une journée bien remplie. Tu t’endors, repu, comblé, pour quelques minutes ou quelques heures et moi qui m’endors à côté de toi, une autre pause ensemble. Les mois passent, les tétées rythment le quotidien. Pourquoi arrêter quand on est si bien ensemble ?
Bien-sûr, au début, il y a les doutes, les questions, la fatigue. Où est-il ce satané plaisir qu’on m’avait promis ?


La première tétée si émouvante, mais après ? L’anarchie, les douleurs …
Puis tout doucement, une tétée après l’autre, on découvre, on se découvre, on se comprend. Et là le plaisir arrive, s’installe, si intense, si parfait, si présent que tout le reste s’envole. Il ne reste que toi et moi, collés l’un contre l’autre, ces moments magiques que sont la vie de tous les jours …


Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

096298231a974892feb8230122596cf8[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[