TIRER ET CONSERVER SON LAIT

L’OMS et l’UNICEF recommandent un allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois de l’enfant.

Cependant, la fin du congé maternité et donc la reprise du travail peuvent être un frein à la poursuite de cet allaitement. A l’aide d’un tire-lait, une mère pourra continuer à nourrir son enfant sans être en permanence auprès de lui.


TIRER SON LAIT

Quel matériel faut-il ?

Nous recenserons 3 méthodes pour exprimer sont lait : manuellement, avec un tire-lait manuel, ou avec un tire-lait électrique.

Vous pourrez tester les différentes méthodes pour trouver celle(s) qui vous convient (conviennent) le mieux.

Pour l’expression manuelle, vous pouvez suivre les indications données sur le schéma ci-contre.

Si vous souhaiter utiliser un tire-lait, vous pouvez opter pour un tire-lait manuel moins encombrant et pour un prix compris entre 25 et 60 euros ou pour un tire-lait manuel qui sera plus encombrant mais en version double pompage, souvent plus efficaces et rapides. Les tire-lait électriques sont assez onéreux à l’achat mais vous pouvez le louez par l’intermédiaire, notamment, du site GRANDIR NATURE. Vous pourrez ici bénéficier de conseils professionnels pour trouver le modèle adapté à vos besoins.

logo_GN


À quelle quantité de lait s’attendre ?

Les Marraines De L’Or Blanc: Comment tirer son lait ? Image non libre de droits



En cas d’allaitement exclusif, si vous tirez du lait le matin, 30 minutes à une heure après la tétée, vous pourrez

exprimer en moyenne la moitié du lait d’une tétée (la quantité de lait d’une tétée varie selon l’âge du bébé). Cependant, la quantité de lait qu’obtient une mère dépend de plusieurs facteurs dont :

  • votre capacité à déclencher un réflexe d’éjection,
  • votre expérience de la méthode d’expression,
  • votre degré de confort dans l’endroit où vous exprimerez du lait,
  • l’âge du bébé (au cours de la première semaine de vie, une femme produit beaucoup moins de lait qu’elle le fera à un mois),
  • votre production de lait (si vous allaitez exclusivement, vous pouvez vous attendre à obtenir plus de lait que si vous allaitez partiellement),
  • le moment de la journée (la plupart des femmes produisent plus de lait le matin que plus tard dans la journée),
  • le temps qui s’est écoulé depuis que vous avez allaité ou exprimé du lait,
  • tout stress inhabituel qui pourrait inhiber votre réflexe d’éjection,
  • l’état de vos seins (une femme souffrant de mastite pourra exprimer moins de lait du sein atteint à cause de l’inflammation).

Les facteurs qui n’aident pas :

  • augmenter la succion du tire-lait n’augmentera pas nécessairement la quantité de lait exprimé.
  • boire plus de liquide ne fait pas augmenter votre production de lait et n’améliore pas votre capacité à exprimer du lait.


Combien de lait dois-je tirer pour satisfaire les besoins de mon bébé ?


Personne ne peut savoir avec certitude quelle quantité de lait un bébé va avaler lors d’un repas donné.

Cependant, une mère qui s’absente régulièrement aura rapidement une idée assez précise de la quantité de lait dont son bébé a besoin. Le bébé allaité consomme en moyenne 600 ml de lait maternel/jour pendant les premières semaines. Cette quantité augmente jusqu’à une moyenne de 840 ml/jour entre 2 et 6 mois. Divisé par le nombre de tétée (8 à 10/jour en moyenne), cela fait 60 à 100 ml par tétée. Il est exceptionnel qu’un bébé allaité avale le contenu d’un plein biberon de lait maternel à la place d’une tétée.

hands

Calcul simple pour les enfants en garde :

(200ml x poids de l’enfant en Kg) -25% = quantité en ml consommée par 24 heures

Diviser par le nombre de tétées que prend l’enfant par 24 heures, cela vous donnera la quantité de biberons à laisser à la nourrice ou à la crèche.

Exemple pour un bébé de 5,5Kg :

200 x 5,5 = 1100 ml

1100 – 25% = 825ml

Ce bébé consomme environ 825ml de lait maternel par 24h. Il tète en moyenne 8 fois par jour (24h) donc 825 / 8 = 103,12ml

→ laisser chez la nounou des biberons d’environ 105ml.

8 tétées par 24 h cela représente des tétées toutes les 4 h. Pour une journée de 8 heures de travail il vous faudra donc laisser 2 biberons de lait maternel de 105 ml, sachant que vous l’allaiterez en le laissant chez la nounou et en allant le récupérer le soir.


Quelques notions pratiques


En premier lieu il est recommandé de bien suivre les instructions fournies avec le tire-lait. Vous pourrez avoir besoin d’une aide pour voir avec vous comment le monter ou l’utiliser.

Quel que soit le type de tire-lait utilisé, la succion sera plus efficace si vous humectez légèrement votre sein : cela améliorera l’adhérence et permettra de mieux faire le vide. Il est également important de commencer doucement, en augmentant la force de succion ensuite si nécessaire.

Un massage doux des seins depuis la poitrine vers l’aréole, suivi d’une manipulation douce des mamelons entre le pouce et l’index avant de commence la séance d’expression se révèle efficace pour certaines femmes.

Cela pourra vous aider de savoir que le fait de tirer son lait, quelle que soit la méthode et l’appareil utilisés, demande un « coup de main » qui s’acquiert avec le temps et que son efficacité augmentera avec la pratique. Vous devez entraîner votre corps à déclencher le réflexe d’éjection quand vous tirez votre lait. Cet entraînement est autant psychique que physiologique : donner son lait à une machine ne représente pas la même chose que le donner à son bébé.

Votre corps est programmé pour déclencher le réflexe d’éjection en réponse à certains stimuli : le corps du bébé contre le sein, les pleurs, la succion du bébé … Quand vous vous préparez à tirer votre lait, cela vous aidera peut-être d’avoir devant vous une photo de votre bébé, un de ses petits vêtements, ou une cassette sur laquelle vous aurez enregistrer ses cris , pour aider au déclenchement du réflexe d’éjection.

D’autres personnes seront aidées par une cassette de relaxation ou de musique douce. Il pourra falloir un certain temps pour que votre corps s’habitue à donner du lait dans ces conditions.

Que vous tiriez votre lait à la maison ou ailleurs, vous devrez trouver un endroit où vous pourrez vous détendre et avoir un minimum d’intimité : une pièce isolée, un bureau personnel … Il est important pour vous d’être détendue : le stress et la nervosité inhibent le réflexe d’éjection et diminuent la quantité de lait que vous pourrez tirez.

Il faut compter environ 10 à 15 minutes d’extraction par sein (le temps nécessaire au bébé pour téter). Avec un tire-lait permettant de tirer le lait des deux seins en même temps, cette durée sera raccourcie d’autant.

Cela nécessite un tire-lait présentant deux embouts (tire-lait électrique double pompage) ou deux tire-lait pouvant être utilisés d’une main (tire-lait manuels à gâchette).



CONSERVER SON LAIT

Ces lignes directrices s’appliquent à l’expression du lait maternel à la maison pour un bébé à terme et en bonne santé. Le lait maternel a des propriétés qui le protègent de la contamination bactérienne.

Les chiffres suivants correspondent à une durée maximum de conservation.


Le lait doit être daté. Utiliser en priorité le lait le plus anciennement tiré. Les informations suivantes sont basées sur les plus récentes études. Elles s’appliquent aux mères qui :

  • Ont des bébés nés à terme et bonne santé.
  • Tirent leur lait pour un usage domestique (par opposition à un usage en hôpital).
  • Lavent leurs mains avant de tirer leur lait.
  • Utilisent des contenants soigneusement lavés à l’eau chaude savonneuse et bien rincés.

Le lait mature est le lait exprimé après la première semaine de vie du bébé.


À température ambiante ( 20°) :

  • Colostrum : 12 à 24 heures
  • Lait mature : 6 à 10 heures

Au réfrigérateur :

  • Lait mature : 5 jours, dans le fond du réfrigérateur

Au congélateur :

  • Compartiment pour surgelés d’un réfrigérateur : 2 semaines
  • Compartiment 3 étoiles d’un combiné réfrigérateur-congélateur : 3 à 4 mois en fonction de la fréquence d’ouverture de la porte
  • Congélateur séparé, constamment maintenu à -18°C : plus de 6 mois.
Fotolia_46623001_M
Sources : LLL cahier de l’allaitement

Conseils pour la manipulation:

Lait maternel congelé :

Si vous désirez congeler votre lait, on vous suggèrera de le congeler en quantité de 60 à 120 ml.

  • De petites quantités se décongèlent et se réchauffent rapidement et il y a moins de lait gaspillé si le bébé ne boit pas tout, minimisant ainsi les pertes.
  • Vous ou la personne qui garde le bébé pouvez ainsi décongeler la quantité de lait que devrait boire le bébé.
  • S’il en faut une plus grande quantité, le lait peut être décongelé sous l’eau courante, d’abord froide puis chaude (ne jamais décongeler au micro-onde car les qualités du lait maternel seraient alors détruites).

On vous suggèrera d’inscrire sur chaque contenant le jour, le mois et l’année afin de vous servir du lait dans l’ordre où il a été exprimé.

Si le lait doit être offert au bébé dans un contexte où plus d’un bébé est nourri au lait maternel exprimé, il sera préférable d’inscrire le nom de votre bébé sur chaque contenant.

Le lait décongelé a parfois une légère odeur de savon ; celle-ci est due aux modifications des matières grasses du lait lors du stockage dans les congélateurs à dégivrage automatique des réfrigérateurs, mais cela n’est pas nuisible au bébé.


Lait maternel frais :

Si vous conservez votre lait au réfrigérateur, il devra être réchauffé avant d’être proposé au bébé. On peut le réchauffer en le passant sous l’eau du robinet de plus en plus chaude.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

80f575946e5e7a6360b96abc6ba5baf1NNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN